Reborn Esperienza

Forum Reborn au contexte original...Laissez vous tenter !
 
l'Event est maintenant lancé!
Akis devient modérateur! Bravo à lui et merci ♥️

Partagez | 
 

 Petites retrouvailles [PV Ash ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taylor Reed
♠ Auditore ♠
Subalterne Brume
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 17/07/2012
Age : 27


MessageSujet: Petites retrouvailles [PV Ash ♥]   Lun 29 Oct - 19:27

Un mois s’était écoulé depuis ce jour où j’avais suivis ce jeune homme qui m’avait conduit chez les Auditore. Dire à l’heure d’aujourd’hui que je suis d’un rang plus élevé que ce minable serait un euphémisme et pourtant je ne suis que la subalterne d’un jeune homme des plus intéressants. Dire qu’il s’agirait de mon supérieur nous ferait rire tous les deux tellement nous sommes devenu complices au grand damne de l’une de nos parraines. J’exécute peut-être ses ordres pour l’instant mais arrivera un jour où je partirais tout comme je suis arrivée, libre comme l’air. Pour être honnête, l’idée de rester cloitrée dans un endroit regroupant plusieurs Auditore me rendrait presque malade, raison de plus que pour éviter l’endroit. Ainsi, bien que mon but premier n’était pas vraiment de partir à l’aventure, j’étais de retour en’Italie, ce si beau pays … La raison de mon voyage trouvera-t-elle une existence après ces mois d’absence? Je ne peux que me demander si cela ne sera pas vain.

Mon trajet, quelle ennuyeuse situation dans laquelle je me retrouvais. S’il n’était seulement d’une longueur effarante, je m’en serais remis facilement mais là, c’était de trop! Installée dans un de ces sièges de car vous donnant l’impression d’avoir les fesses sur du béton, ajouté à une climatisation à croire inexistante, à côté de moi se trouvait une personne qui commençait réellement à me donner la nausée. Un jeune homme d’environ vingt-cinq ans essayait depuis bien une demi-heure que je m’intéresse à sa petite personne. Ne l’avais-je point déjà vu lorsqu’il était entré dans le véhicule? J’y avais fait vaguement attention et à dire vrai, il n’était pas du tout mon type ce garçon. Un peu trop grand, un peu trop bronzé, un peu trop insistant … Un peu trop tout en somme. Il n’y avait aucune raison pour que je me tourne et lui fasses la conversation ou tout du moins, étaler quelques mots afin de former une phrase correcte, il m’agaçait. Arrivée à saturation de ses remarques et questions sans aucuns intérêts, je sortis consciencieusement ma croix de dessous mon t-shirt, la plaçant entre mes deux mains et, le regardant enfin avec un sourire, je lui dis le plus naturellement du monde que ma place était à l’église. Pauvre garçon, il ne s’en est pas remis à croire vu la façon dont il venait d’être choqué. Au moins, je finis par avoir la paix, restant sur mon paysage que je ne regardais qu’en apparence.

Descendant du véhicule dans lequel j’étais, je levais mon regard sur ce ciel si bleu, Florence, j’y étais enfin. Qu’était-ce de trouver un manoir dans une ville inconnue? J’attrapais ma valise et la traina dans mon dos d’une main m’enfonçant un peu, m’efforçant à chercher un endroit calme. Il faisait chaud et, en ce mois de juin, c’était peu dire pour ce soleil qui ne s’amusait à me tester. Ses rayons s’attardant sur ma peau blanche, je ne tarderais pas à attraper l’un ou l’autre coup de soleil à ce rythme. M’enfonçant de plus en plus, je daignais enfin prêter attention à l’apparence de la ville. C’était une rue charmante que je traversais en cet instant, le genre qui vous dit rien que par son ambiance, que chacun de ses voisins se connait. Sur chacun des rebords de fenêtre étaient accroché des vasques de fleurs d’un éclat miroitant sous ce soleil de plomb. Il devait être agréable de siéger dans un tel décor, ca me changeait de Venise. Au bout de ce chemin floral, se dressa bientôt devant moi un énorme monument dont je pouvais me vanter d’en connaître le nom, la cathédrale Santa Maria del Fiore. Je m’approchais à grands pas de cette bâtisse et remarquant ses quelques marches vident de présence, je m’y installais. Ma valise à mes pieds, je l’ouvris, en sortant une bouteille d’eau que je bu à grandes gorgées. J’avais soif, c’était une évidence et à présent je me sentais déjà mieux, prête à ré affronter cette chaleur amoindrie par l’arcade sous laquelle je me trouvais. Rangeant la bouteille qui n’était plus que de moitié, je finis par me pencher sur ma valise, les bras croisés sur celle-ci. Tête baissée, je fermais les yeux me demandant comment les événements auraient pu tourner si la situation avait été différente. Serais-je seulement venue une fois ici sur toute ma vie, aurais-je réellement pris possession d’une bague et d’une boite de la brume comme tel est le cas aujourd’hui? Je peinais à répondre à cette question car indéniablement, elle n’y avait pas de réponse, changer ce qui a été fait est une chose bien trop inaccessible et surtout impossible. Restant ainsi une dizaine de minutes supplémentaires, je me relevais finalement pour reprendre ma route.

D’après ce que j’en avais retenu, le manoir que je cherchais était un exemplaire unique, le seul autre semblable qui résidait dans cette ville, se trouvait en ruine depuis bien des années, cela devait donc me facilité la tâche. Ainsi, je continuais une bonne trentaine de minutes de plus à m’avancer dans ce qui me semblait être la bonne direction. Sortant un plan de la poche de mon short, je m’arrêtais afin de vérifier que je ne me trompais pas et quelle ne fut ma surprise lorsque je vis que j‘avais vu juste. Il n’était pas l’heure de trainer, j’avais chaud, je manquais de sommeil et je commençais royalement à avoir mal aux pieds! Il était vraiment temps que j’arrive à destination. Au final, c’est toujours sous ce soleil de plomb qui me donnait tant de difficulté aujourd’hui que aperçu enfin le bout du chemin, l’objet de ma quête, cette fichue bâtisse de briques un peu éloignée des autres.

L’entrée m’apparaissait de plus en plus clairement au fur que je m’en approchais, oubliant bientôt presque cette chaleur pour me mettre à courir, trainant mes bagages qui se croyaient avoir des ailes en cet instant. Je ne savais pas pourquoi je me hâtais à ce point, ni ce que j’attendais réellement au bout du chemin c’est pourquoi, je repris un rythme de locution normal, terminant les quelques mètres restant me séparant de la porte en marchant. Le parterre entourant le petit sentier que j’empruntais était d’un tel état, qu’y poser les yeux était un acte bien trop vivant. Une herbe à l’allure sauvage siégeait là, surplombée par une tonne de mauvaises herbes que personne ne semblait vouloir chasser du terrain et, lorsque l’on osait regarder plus loin devant, c’était plusieurs lierres qui s’amusaient à grimper le long de la façade de l’habitation. Un bien bel endroit si on apprécie un tant soit peu le style abandonné. Deux réponse s’offraient quant à la raison d’un tel spectacle soit, il personne n’habitait plus les lieux soit, la propriétaire avait d’autres chats à fouetter et ne s’intéressait en rien au jardinage et à l’image de la bâtisse. Les deux aurait très bien pus être la réalité et je ne sais pourquoi, ma gorge se serra un instant alors qu’à présent, j’étais face à la porte. Jetant un dernier regard aux alentours, je levais mon bras, tendant ensuite le doigt qui alla atterrir sur la sonnette sur la gauche de l’encadrement. Je réitérais l’opération et attendis un moment là, face à cette porte qui restait de marbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley McGray
Di Luna
• Prêtresse de la Tempête •
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 11/07/2012


MessageSujet: Re: Petites retrouvailles [PV Ash ♥]   Mar 30 Oct - 15:16

Ce jour était en tous points similaires aux autres. Journée d’une horrible chaleur elle aurait terrassée tous ceux qui n’ont pas l’habitude d’être sous un point ou l’astre brûle si fort. Ashley elle…N’en avait cure. La chaleur, le froid, ça lui était égal, elle y résistait bien et de manière étonnante d’ailleurs. Cette journée c’était pas différente des autres, si ce n’est qu’elle n’avait pas ce maudit parrain sur le dos, ni même un membre de sa famille pour gâcher sa journée. Et cela signifiait beaucoup de choses. Que non, elle ne pourrait probablement par se détendre parce que oui, c’était là une occasion rare. Si rare qu’elle ne pourrait l’apprécier à sa juste valeur en allant lire au dehors un livre, à l’ombre d’un arbre en profitant de la magnificence d’une telle journée. Une journée comme on en a beaucoup à Florence, en fait. En effet, tant de retard avait été accumulé par la blonde au niveau études –doit-on vraiment nommé la cause ?- qu’elle avait décidé de s’enfermer dans cette pièce qui lui servait de bureau pour…étudier !

Son entrée chez les Di Luna n’avait rien changé. Elle n’avait pas changé la haine qu’elle éprouvait envers ceux qui s’en étaient pris à sa famille…Bien au contraire. Elle l’entretenait, la renforçait même parfois. Elle n’avait pas non plus changé quoi que ce soit à son but de devenir médecin, même si elle était en train de réduire ses chances de façon considérables, tant le parrain lui prenait de son temps libre. Et étrangement, elle ne refusait pas toujours de lui venir en aide. Peut-être parce que cela lui permettait de ne plus penser à la disparition des êtres qui lui étaient chers ? Oui, c’était là la raison la plus probable, il était donc évident qu’elle soit la réalité même. Et elle n’avait pas non plus changé quoi que ce soit à la solitude que ressentait Ashley. Voilà un point, le seul, qui s’accordait bien avec elle. Ils avaient tous disparus, ils avaient tous trouvé la mort, elle s’était retrouvée toute seule et elle ne l’oublierait pas.

Comme quoi rien ne se passe jamais comme prévu. Arriverait-elle vraiment à trouver le coupable ? Sa détermination ne montrait aucune faille sur ce point, jamais. Mais elle commençait à douter à présent. Parce que rien ne c’était jamais passé comme elle l’aurait voulu dans sa vie. Et maintenant elle était seule, définitivement seule, avec pour seul objectif quelque chose qu’elle ne pourra peut-être jamais réaliser. Jamais de cette façon. Elle ne voulait pas faire subir à quiconque ce qu’elle avait subi. C’était là un fait indéniable. Devrait-elle finalement faire une croix sur ce point qui était si essentiel à ses yeux pour réaliser sa vengeance ? La question ne se posait même pas, et l’idée l’agaçait. Tant qu’elle mâchouillait à présent de façon nerveuse ce crayon qu’elle tenait en main pour étudier…A la base. C’est là qu’elle réalisa qu’elle n’avait pas avancé d’un pouce dans ses études.

A cause de sa famille. Lorsqu’elle lui laissait le temps de s’adonner à sa passion, il fallait qu’elle soit tout de même là, présente dans un recoin de sa tête, pour l’en empêcher. ?! Vraiment…elle commençait à en avoir assez de tout ça. Posant finalement le manuel précédemment posé sur ses genoux, à cause du nombre de manuels dont elle avait besoin et du manque de place, sur le bureau, ainsi que l’objet qu’elle mâchouillait encore quelques secondes auparavant, elle quitta la pièce en lâchant un soupire. Que faire pour ne plus penser à tout cela ? Pour occuper son esprit de façon si efficace qu’elle n’aurait plus à penser à tout cela ? Regarder un film, peut-être ? Comme c’était là la seule chose qu’elle sut trouver sur le moment, elle s’était installée dans le canapé de son salon et avait allumé la télé, zappant jusqu’à trouver un film assez intéressant pour s’y perdre.

Cela avait fonctionné plutôt bien. A merveille même. Sereine, elle se les était sorti de la tête à une vitesse hallucinante grâce à ce film dont elle ignorait le nom. Elle avait même fini par s’assoupir. Voilà ce qui arrive lorsque l’on est sollicité de tous les côtés et qu’en plus on passe ses nuits à étudier pour garder le niveau que l’on a réussi à atteindre. La journée s’annonçait paisible, reposante…Le genre de journée qu’Ashley ne connaissait plus. Son sourire, dessiné quand elle avait rejoint le pays des songes, n’illustrait que trop bien son bienêtre. Un peu de repos…Ne le méritait-elle pas après tout ce qu’elle avait enduré et la vie qu’elle menait à présent ? Bien sûr que si et pourtant le Destin voulait sans doute se moquer encore un peu d’elle car ce repos pris très vite fin, trop vite même. La sonnerie de la porte mit un terme à tout son bienêtre. Elle crut d’abord avoir rêvé. Personne ne pouvait lui rendre visite. Les seuls Di Luna capable de cela n’était pas en ville, du moins le supposait-elle et elle n’avait plus personne mis à part cette famille…

Mais une nouvelle fois la sonnerie retentie dans l’immense manoir et elle fût bien contrainte de se lever en lâchant un nouveau soupire. Ne pouvait-elle donc jamais être tranquille, même chez elle ? Un rapide passage devant un miroir lui permit de remettre en place sa chevelure dorée avant qu’elle ne se traine littéralement jusqu’à la porte d’entrée. L’ouvrant, elle posa un bref regard sur la personne présente au dehors. Premier détail attirant l’attention de la Mc Gray ; la croix qu’elle portait autour du cou. La porte se referma immédiatement. Une religieuse venue lui narrer elle ne savait trop quoi pour la convertir ? Non merci, très peu pour elle !

Elle ne songea que par la suite au reste. Aux petites détails comme la valise qu’elle avait vu près d’elle…Ou encore son visage qui lui semblait si familier. Ses longs cheveux, aussi blonds que les siens…Ses yeux bleu et l’âge qu’elle semblait avoir…Elle ressemblait vraiment à sa cousine mais…N’était-elle pas censée être morte ? Oui, c’était insensé ! Taylor Reed, comme tous les membres de sa famille, était morte. Mais alors pourquoi son sosie se trouvait à la porte de chez elle avec une valise ? …Une valise ?! Elle ne pensait tout de même pas…Elle ouvrit la porte à nouveau, ignorant tout ce qu’elle était censée savoir sur la mort de sa cousine. Après tout n’était-elle pas face à elle en cet instant ? Elle l’observa un moment dans un silence presque solennel avant de prendre la parole de façon froide et détachée, comme à son habitude.
    « Que toi tu portes une croix, c’est comme donner une auréole à un démon. Qu’est-ce que tu fous ici, Taylor ? »
Lui dire qu’elle était heureuse de la revoir, et qu’elle soit en vie aussi, accessoirement ? Ce n’était pas son genre, vraiment pas. Et puis elle avait besoin d’une certitude…Celle que la jeune face à elle était bien sa cousine. Elle refusait encore cette évidence. Parce qu’après avoir passé tout ce temps à se croire seule, elle mettrait un certain temps à accepter que malgré les espoirs qu’elle avait placé dans ce fait, elle le resterait à jamais. Peut-être que tout n’allait pas de travers, finalement ?

_________________


Avatar Halloween Version by Taylor ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Reed
♠ Auditore ♠
Subalterne Brume
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 17/07/2012
Age : 27


MessageSujet: Re: Petites retrouvailles [PV Ash ♥]   Ven 4 Jan - 16:29

Une jeune fille dans un lieu inconnu, une ville dans laquelle elle n’avait jamais posé le pied, dans un pays qui n’était en aucun cas, celui où elle avait pu vivre … On dirait presque une personne désespérée au fond, qui, en autre temps, aurait attisé ma moquerie. C’est vrai, je pourrais bien le faire à la regarder seule face à une habitation dont on se demande bien si âmes y vivent, avec des valises semblant bien trop lourdes … Oui j’aurais pu sauf que cette fois, c’était de moi dont il s’agissait.
Bien que je paraisse d’un calme débordant et d’une fatigue caractéristique à mon voyage, étrangement, mon cœur commençait à se serrer. Il en faisait même d’avantage alors que je venais pour la deuxième fois, d’appuyer sur ce petit bouton dont je pouvais entendre la mélodie résonner de l’intérieur. C’était vraiment une étrange sensation qui s’amplifiait au fil des secondes pesantes qui défilaient lentement.

Je ne dû plus attendre longtemps avant que mon angoisse soit à son maximum, guidée par cette porte qui daigna s’ouvrir. Une jeune fille se dressa dans l’entrée, une blonde qui ne m’était en rien inconnue, c’était Ashley ! Comme j’aurais pu m’en douter, elle me dévisagea vite faite, s’attardant sur la croix autour de mon cou et referma la porte d’un coup sec. Nous avions là deux raisons probables : la première, elle me prenait pour une religieuse venant lui apporter la bonne parole du seigneur en portant des valises remplies de livres bibliques ; et la deuxième, elle m’avait reconnue et ne souhaitait pas de moi chez elle, ne voulant qu’une chose, que je parte afin de laisser sa vie telle qu’elle est actuellement. A y réfléchir, en la connaissant, ces deux solutions me semblaient bien potables.

Alors que je me demandais ce qu’il pouvait bien se passer dans sa tête à l’heure actuelle, me demandant si elle m’avait reconnue ou si elle était aussi troublée que je l’étais à cet instant, je ne pu m’empêcher de me sentir soulagée. Ma cousine, le seul et unique membre de ma famille me restant, était encore en vie. Rien ne servait de me voiler la face, en venant ici, je ne savais pas vraiment ce que je comptais trouver, courais-je après les fantômes de mon passé, incapable de me résoudre à la mort de tous ceux auxquels je tenais ? Tout ca n’avait plus d’importance maintenant parce qu’Ash était vivante ! J’hésitais entre sourire et pleurer pour me soulager et enfin enlever ce poids dans mon cœur mais finalement, face à cette porte, aucun de ces deux choix ne me semblaient adaptés. Je descendis les quelques marches de la bâtisse et finis par m’installer sur une de mes valises, sortant tant que j’y étais, de quoi me désaltérer. Soudain, la porte se rouvrit la laissant de nouveau apparaître devant moi. Nous nous regardâmes un certain temps avant qu’elle ne décide à briser la première ce silence de plomb.

« Que toi tu portes une croix, c’est comme donner une auréole à un démon. Qu’est-ce que tu fous ici, Taylor ? »

Le ton qu’elle avait prit, de même que son attitude se voulant détachée eu le mérite de me faire sourire, un petit sourire narquois de surcroîts. C’est bien elle qui voulait jouer à ce jeu là, aucune raison de me faire prier n’est-ce pas ? Cette simple phrase me prouvait qu’au fond, elle n’avait pas changé et que nous n’étions pas cousine pour rien.

« Démon ? Ne serais-tu pas trop cruelle avec moi, Ashley ?, lui demandais-je en posant ma main gauche sur ma poitrine, Figure-toi que j’ai décidé de venir voir à quoi ca ressemblait par ici et d’ailleurs, tu devrais faire plus attention au jardin, il est d’un pitoyable. »

Oui j’aimais ca faire ma victime, c’était tellement drôle de même que la narguer même si c’est vrai que son jardin est vraiment horrible. Il fallait bien que je lui fasse remarquer. Finalement, je me levai de mon siège, bouteille à la main, en me dirigeant vers la partie de terre qui se trouvait face à moi. Dévissant le bouchon, je tournais la bouteille vers le bas pour en déverser le contenu de long en large. Ca n’allait pas améliorer son état je le savais, surtout en plein soleil mais disons que j’en avais juste envie. Dévasté pour dévasté, autant en profiter. Chose ainsi faite, je remis le bouchon à sa place tout en marchant pour reposer l’objet dans mon sac. Me tournant vers la rue, dos à Ashley je repris un ton sans aucunes moqueries.

« Ca faisait longtemps n’est-pas Ash ? »

Une pointe de mélancolie que je n’aurais sans doute pas du montrer. Était-ce du à la fatigue ? C’est vrai que je n’avais pas dormis beaucoup ces temps-ci … Mais moins une chose était sûre, elle n’avait pas pu m’oublier et ca faisait du bien de la revoir. A cet instant, sans crier gare, je sentais mes forces m’abandonner me laissant m’écrouler sur le sol, inconsciente.


_________________

Taylor is an Angel...Don't you think ? ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley McGray
Di Luna
• Prêtresse de la Tempête •
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 11/07/2012


MessageSujet: Re: Petites retrouvailles [PV Ash ♥]   Sam 27 Juil - 4:42


Elle ne le montrait pas. Elle ne se serait jamais permise de le montrer, qu’elle était contente de revoir sa cousine. Taylor n’avait pas besoin qu’elle le lui montre, de toute  façon. Elles étaient cousines, mais elles se comprenaient comme des sœurs, et ce depuis toujours. En fait, Ashley était même persuadée que c’était en réagissant de la sorte que Taylor comprendrait le mieux qu’elle était contente de la savoir en vie et qu’elle lui avait manqué. Parce que les choses fonctionnaient ainsi entre elles. Nul besoin de mots pour exprimer ce qu’elles ressentaient l’une envers l’autre. Ils ne pourraient qu’atténuer leurs réels sentiments, de toute façon.

Parce que oui. Contente était un bien faible mot pour décrire ce que ressentait la Di Luna en cet instant. Pendant des années elle s’était crue seule au monde. Elle avait cru que toute sa famille avait été décimée et elle avait eu toutes les raisons de le croire puisqu’elle connaissait même l’identité de l’assassin en question. Ce type qu’elle rêvait d’étrangler mais que Ares protégeait…Et voilà que l’une des membres de sa famille qu’elle appréciait le plus réapparaissait devant elle. C’était un peu comme faire face à un fantôme. Sauf que les fantômes n’ont pas de corps. Ils ne restent pas près de vous et vous ne pouvez pas faire semblant de le détester alors qu’en réalité vous l’aimez tendrement. Or, en l’occurrence, Taylor n’avait rien d’un fantôme. Et du coup, Ashley quelque part se sentait revivre. Malgré la froideur de ses dires et de son expression, elle n’avait pas été aussi heureuse depuis des années.

N’importe qui aurait sauté au cou de la nouvelle venue. Et Ashley ne nia même pas en avoir eu envie l’espace d’un instant. Mais ce n’était pas elle, cela ne lui ressemblait pas. Par contre lui lancer des vannes toutes plus méchantes les unes que les autres de son petit air hautain, ça, c’était elle. Et bon sang ce que ça faisait du bien de dire à Taylor qu’elle était l’incarnation même du diable dans un beau sous-entendu ! Ce n’était rien de plus que la preuve que rien n’avait changer, même au bout de toutes ces années de silences.
    « Démon ? Ne serais-tu pas trop cruelle avec moi, Ashley ? Figure-toi que j’ai décidé de venir voir à quoi ça ressemblait par ici et d’ailleurs, tu devrais faire plus attention au jardin, il est d’un pitoyable. »
Ashley aurait presque pu sourire. Au lieu de quoi elle grimaça. Oui, Taylor venait de bien lui confirmé que rien n’avait changé entre elles et ils suffirait qu’elle entre et qu’elles ne soient pas à la vue de n’importe quel passant pour pourvoir enfin se comporter comme elles l’aurait dû depuis la seconde ou elles se sont vues ; en s’inquiétant  véritablement de ce qui s’était passé durant toutes ces années de silences.
Ashley était fort curieuse de savoir comment Taylor avait fait pour survivre à tout ça. Si elle s’était cachée, comment. Et où elle avait vécu toutes ces années. Mais ce n’était pas sur le seul de l’a porte d’entrée qu’elle allait lui poser toutes ces questions.
Mais ça, elle l’aurais fait après l’avoir traité d’abrutie pour vider sa bouteille d’eau ! Ne savait-elle donc pas que certaines personnes mourraient de soif d’en d’autres pays ?! Un prétexte, oui, encore un de plus pour se prendre cordialement la tête avec elle. Seulement fort malheureuse la blondinette n’en eu pas le temps puisque sa cousine repris la parole avec une douceur qui ne lui ressemblait pas en public.
    « Ca faisait longtemps n’est-pas Ash ? »
Oui, ça faisait longtemps, aurait-elle voulu répondre. Seulement cette garce de Taylor ne lui en laissa pas le temps et s’évanouit juste devant chez elle ! Sérieusement ? Si elle avait voulu faire ça, elle aurait tout aussi bien pu le faire ailleurs ! Tant de pensées qu’elle aurait pu faire normalement à voix haute. Mais si Taylor n’entendait pas, ce n’était pas la peine. Si Taylor n’avait pas la capacité de répliquer, ce n’était pas la peine. Aussi avait-elle gardé ça pour son réveil et s’était-elle précipitée vers sa cousine pour la portée à l’intérieur, l’installant bien confortablement dans le canapé du salon.

Son verdict en réalité ne vu pas bien long a tombé lorsqu’elle avait senti combien sa cousine était chaude : une insolation, sans doute. Elle avait donc été cherché une bouteille d’eau au frais et lui avait fait boire quelques gorgées d’eau, avant de déverser la moitié de la bouteille sur son visage. Histoire de la réveiller, aussi. Elle voulait lui hurler dessus. Non pas parce qu’elle avait vraiment fait quelque chose de mal, mais parce qu’elle avait eu le culot de lui faire peur pour rien !
    « T’es venue juste pour t’évanouir devant ma porte ?! Putain mais t’as rien trouvé de plus con pour me faire chier ?! »
Elle lui mit sans aucune délitasse la bouteille d’eau dans les mains avant de se redresser et d’aller s’asseoir dans un fauteuil d’en face.
    « Et puis, tu sais quoi, Taylor ? Puisque tu n’es pas contente de la façon dont je m’occupe du jardin, tu n’as qu’à le faire toi-même ! »
Et ça, en langage Ashley/Taylor, ça veut dire : Hey, Taylor ! Pourquoi tu ne resterais pas vivre ici, maintenant qu’on s’est retrouvées ?
L’invité à rester, c’était bien la première chose qu’elle avait voulu faire. Bien avant même de vouloir savoir ce qu’elle était advenue durant toutes ces années.

_________________


Avatar Halloween Version by Taylor ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Reed
♠ Auditore ♠
Subalterne Brume
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 17/07/2012
Age : 27


MessageSujet: Re: Petites retrouvailles [PV Ash ♥]   Ven 23 Aoû - 12:43

L’obscurité avait fini par m’engouffrer toute entière me déconnectant inéluctablement du monde. Plus froid, je me laissai sombrer doucement sans en connaître la durée ni même me rendre compte de ce qu’il se passait.  Que ce soit sur le coup de la chaleur, la fatigue ou l’émotion, j’avais perdu connaissance et aussi court cet instant avait pu être, je n’avais plus aussi bien dormi depuis longtemps. C’est d’ailleurs sans cette angoisse omniprésente que j’émergeais enfin, trempée ? J’ouvris les yeux précipitamment pour les poser sur le plafond blanc avant de regarder autour de moi et voir Ashley une bouteille à moitié vide à la main alors que je dégoulinais. Il n’y avait qu’une explication, elle venait de me la verser sur la tête et elle était froide en plus de ca !

« T’es venue juste pour t’évanouir devant ma porte ?! Putain mais t’as rien trouvé de plus con pour me faire chier ?! »

Après la surprise, un petit air moqueur se dessina sur mes lèvres. Peut-importe la situation, il semblerait que notre relation resterait ainsi, c’était bien et je n’en demandais pas plus bien que tout ceci ressemblait à un rêve éveillé. Dans tout les cas, j’allais y plonger à pied joint. Je fixais ma cousine agenouillée devant moi, cachant derrière ce mépris qu’elle aurait pu inspirer à quiconque, de l’inquiétude que je ne pouvais ignorer. La seule chose que j’ai pu trouver à faire n’était que la défier du regard, promettant que ce malencontreux accident n’était que le début d’une longue série d’emmerdement pour elle. C’était sans doute vrai ou peut-être pas, aller savoir. Elle finit par me donner la bouteille entre les mains, sans aucune grâce ni considération à laquelle je devais avoir droit après ce périple. Je venais tout de même de m’effondrer ! Je voulais lui lancer à la figure le premier coussin qui passait mais alors qu’elle se levait pour aller s’asseoir dans un fauteuil en face de moi, plutôt que de jouer ce jeu enfantin, je pris un air des plus indigné se voulant réprobateur de son comportement. La bonne blague.

« Et puis, tu sais quoi, Taylor ? Puisque tu n’es pas contente de la façon dont je m’occupe du jardin, tu n’as qu’à le faire toi-même ! »

Le jardin, quelle délicate tournure de phrase avait-elle eu là, pensait-elle sincèrement que j’allais m’occuper de ses plantes mortes, non mais il ne fallait pas trop rêver non plus. Si j’étais venue pour être sa jardinière, ca se saurait cependant, je ne lui dis rien, me contentant d’évaluer sa proposition. A première vue, car il était évident que j’allais accepter et rester vivre ici et ca, elle le savait mieux que personne. Je n’avais pas fait tout ce chemin pour rien, même s’il m’avait valu de songer un moment que je poursuivais des chimères. Nous étions bien là, l’une en face de l’autre avec notre caractère et notre mode de fonctionnement, prêtes à faire ce dont je rêvais depuis des années.

« Tu sais, tu devrais réellement revoir ton sens de l’hospitalité. Je marquais un temps de pause. T’acharner sur moi de la sorte, n’as-tu donc aucun cœur ? »

Cette fois, je rejouai la carte de la pauvre victime, je suis une si délicieuse enfant, encore naïve des misères de ce monde ! J’avoue que c’est difficile à croire dit comme ca mais qu’importe, le jeu en valait bien la chandelle, nous n’en resterions pas là. Je n’allai pas lui dire quelque chose de gentil, je n’allais pas la remercier, ni même lui sauter au cou, c’en était bien hors de question. En revanche, je n’allais pas m’arrêter là.

La bouteille toujours dans les mains, je me désaltérai lentement par petites gorgées avant de poser mes pieds au sol. Je me levai ensuite, réduisant le faible écart entre nous à chacun de mes pas pour finalement m’arrêter devant elle. La regardant de haut, je retournais la bouteille à présent vide face à elle et alors qu’une goutte solitaire s’écoulait du goulot, je continuai.

« Elle est vide, ne me dit quand même pas que tu n’avais que ça à m’offrir ! »

Des reproches, ô que j’en avais envie maintenant. Je n’étais pas sérieuse en insinuant qu’elle n’avait rien d’autre mais il fallait bien avouer que mine de rien j’avais soif et qu’elle m’avait quand même vidé une bonne partie de cette eau sur la tête, ce n’était que justice que je réclame. Je restais là devant elle, ma main libre sur mes hanches en attendant un signe de sa part. J’attendais ainsi dans son salon plutôt grand je devais bien l’avouer, dont les meubles y siégeant étaient sans doute les vestiges de sa grand-mère. Je lui poserai la question un jour.

_________________

Taylor is an Angel...Don't you think ? ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Petites retrouvailles [PV Ash ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petites retrouvailles [PV Ash ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» PETITES COURGETTES RONDES FARCIES AUX PIGNONS DE PINS
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn Esperienza :: Italie :: Italie du Nord :: Florence-