Reborn Esperienza

Forum Reborn au contexte original...Laissez vous tenter !
 
l'Event est maintenant lancé!
Akis devient modérateur! Bravo à lui et merci ♥️

Partagez | 
 

 Deacon Kayfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deacon Kayfield
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 25


MessageSujet: Deacon Kayfield   Sam 28 Sep - 16:13

Kayfield "Deke" Deacon


ID Card

Nom : Kayfield
Prénom(s) : Deacon
Age : 22 ans
Flamme(s) : Nuage, Pluie et éventuellement Brume
Famille : Di Luna
Grade : Messie du Nuage
Rang personnalisé : l'Ange de la Mort

You Look Like...



Ici vous n'êtes pas obligés de développer, les informations dites "de bases" suffisent amplement. Cependant, il est indispensable de détailler un minimum pour un poste de parrain(e), et conseillé de la faire pour un poste de gardien.

Taille : 1m83
Poids : 70kg
Couleur naturelle des yeux : Ambre
Couleur naturelle des cheveux : Blanc
Autres détails distinctifs : Un croix tatouée dans le dos

Deacon est un homme somme toute séduisant dégageant un magnétisme subtil à qui prend le temps de s’y laisser séduire. Plutôt mince et de grande taille, son visage fin aux pommettes saillantes varie d’expression en fonction des situations ou du moins en fonction de l’aspect de son caractère qui est mis en avant à un instant précis. Tantôt souriant et calme, tantôt fermé et sévère, tantôt niais et …imbécile. Homme banal s’il en est, se distinguant toutefois de la masse par la blancheur extrême de sa peau et ses yeux ambrés d’une profondeur abyssale. C’est d’ailleurs au travers de ses yeux que ses émotions ressortent…quand il le veut. Sa chevelure blanche aux reflets argentés est indescriptiblement désordonnée et taillée de façon irrégulière. Pour preuve, les quelques mèches longues qui retombent sur sa nuque et plus bas pour certaines, lui donnent une certaine virilité accentuant son côté « ange de la mort ».

Riche et diversifiée, la garde-robe de Deacon est également adaptée a chaque situation. Tantôt moderne, tantôt classique, jusqu’à une élégance certaine. Quotidiennement son habillage se constitue d’un pantalon gris, un t-shirt blanc et une veste longue de la même couleur. Parfois, ils vont d’une veste jaune et noire avec un pantalon gris à un pull-over vert avec une chemise blanche en dessous. L’élégance mafieuse est de rigueur également : costume de couturier intégralement blanc, chemise blanche rehaussé d’une cravate noire.


You're able to ?



Personnalité complexe s’il en est, le caractère de Deacon semble régit par les caractéristiques de ses Flammes. S’amalgamant dans un bouillon troublant pour son entourage, la réalité laisse voir un personnage d’une adaptabilité déconcertante en fonction des situations. Tantôt brumeux à la vie cachant son moi profond, en mission il est d’une tranquillité meurtrière, et enfin un nuage sombre au combat.

« La pluie pleine de pitié effaçant tout »
Deacon apparait comme un homme jovial, plein de vie et emprunt à une décontraction déconcertante pour son rang et son rôle au sein de la Famiglia. A l’instar de son flux de la Pluie faussement définie comme primaire, il affiche un calme, un sang froid et une sérénité qui l’ont orienté vers un rôle de tueur à gage à la solde des Di Luna. Il a le sens du verbe pour distraire et détourner les attentions.
Bien qu’étant un Messie de poids au sein de l’Organisation familiale, et connaissant les attentes qui pèsent sur lui, il reste plein d’humilité, sans aucune arrogance envers sa force et son pouvoir, reconnaissant le potentiel de son jeune Parrain ou de la douce Ashley.
Deacon sait s’adresser avec politesse, décontraction voir désinvolture envers les autres Gardiens et leurs subordonnés. Il n’y a qu’Alessandro qui peut passer au travers des mailles de cette personnalité, en raison de leurs divergences de points de vu, exacerbé par un caractère orageux de la Foudre et du Nuage.

« Le nuage solitaire que rien ne peut retenir et qui agit selon ses propres volontés »

Cependant, après son séjour formateur au sein de la Sagashite, la personnalité de Deacon rentre plus en adéquation avec son flux du Nuage, prenant une tournure plus sombre. Lorsque la situation devient critique, il affiche un sinistre silence et révèle une nature violente et sanguinaire au combat.
Nuage indépendant, bien que proche de ses alliés, il préfère rester à l’écart, prétextant sa mésentente avec la Foudre. En réalité, il estime qu’il est de son rôle d’être le regard extérieur. Former à l’espionnage, il en sait souvent plus qu’il ne le fait croire. Restant à l’écart, de sa position il jette un œil protecteur et sait intervenir au moment opportun.
Nuage sombre, il prend plaisir au combat, démontrant une violence en contradiction avec sa Sérénité, et de vient la Combativité dans toute sa splendeur. Il ne craint ni les blessures ni la mort elle-même. Bien que se nourrissant du cœur de la bataille, il n’est cependant pas dépourvu d’émotions et sait s’allier aux personnes à qui il tient, en particulier Aries et Ashley.

« L'illusion qui empêche la découverte de sa véritable nature »
La vie de Deacon a souvent été drapée du voile de l’illusion. Il s’applique a caché sa personnalité au monde extérieure (et même à l’intérieur de sa famille). Il peut paraître maladroit la plus part du temps, mais sait se montrer sérieux lorsque la situation l’exige. Extrêmement lubrique durant son temps libre, il prend plaisir à courir les femmes, en particulier au sein des différentes écoles Di Luna. Coureur de jupons invétéré, il s’attire les colères de la Foudre et se fait souvent réprimandé violemment par la Tempête.


We listening your past !



Sous-sol de la Scuela Diamante – Stand de tir

Le bruit cadencé des détonations déchirait l’harmonie du silence dominical. Il n’y avait que moi et mes Beretta 92 pour perturber la quiétude de l’établissement scolaire en ce jour sacré du « seigneur ». Bien évidemment, il était toujours là, lui, pour me contredire… J’entendais ses semelles claquer le béton en descendant les marches de l’escalier extérieur. Il faisait plus de bruit que les cartouches expulsées de mon arme et plus il se rapprochait de l’entrée de la salle, plus j’avais l’impression de n’entendre que lui. Oui, je parle de lui comme si je ne l’aimais pas. C’est peut-être le cas…ou pas. Je sais juste qu’il nous arrive d’avoir une vision des choses différentes et je crois aussi que je suis le seul à lui tenir tête avec autant de véhémence. Qu’importe les sentiments qui m’animaient envers lui, ils étaient vraisemblablement réciproques. Après tout, qui étais-je pour lui dire que certaines de ses décisions étaient quelques peu cavalières ou borderline ? J’étais juste un ange et lui un messie et qui plus est le bras droit du Boss.

Il entra dans la pièce avec énergie. J’eu presque l’impression qu’il avait shooté dans la porte. Je ne le regardai pas, continuant à canarder la cible en face de moi. Il s’approcha et sans aucun préliminaire me lança au visage.

- Rends-moi ta bague d’Ange !

Sans jamais m’arrêter de tirer, je glissai ma main gauche, libre, dans la poche de mon holster situé sous mon aisselle droite. Je dégainai lentement l’arme, dépliant mon bras jusqu’à le tendre et poser le canon de mon second Beretta sur le front d’Alessandro.

- Si tu la veux…vient la chercher…mon vieux !

Ses mots étaient tombés avec la soudaineté et la violence de la foudre. Tout autre que moi aurait tremblé en entendant ses mots. Mais j’étais le Nuage et la Foudre n’avait aucune emprise sur moi, me traversant comme si de rien n’était. J’avais déjà pensé que ce moment arriverait, mais je ne pensais pas que le Ciel le permettrait.


7 ans plus tôt, Florence, Italie.

La décision avait été dure à prendre, et jusqu’à la dernière minute, Ariès n’avait pas encore affiché de choix tranché. J’espérais au fond de moi qu’il y renoncerait, mais au final, pour des raisons stratégiques et politiques, il valait mieux que les Di Luna soient les bourreaux de cette Famille Florentine. C’est eux même qui avaient souhaités périr sous le feu des Di Luna, leur alliés.

Je crois que ce jour j’ai regretté d’être un Ange de ce Ciel fratricide. Pourquoi tant d’émotions en moi ? J’étais un Ange et les Anges obéissent à la voix de leur divinité. Ordonnez, et mes ailes porteront votre parole. Non, aujourd’hui j’étais déchiré et mes pensées obscurcit par des souvenirs.

L’ordre de déploiement était donné et je gagnai ma position, en hauteur de l’autre côté de la rue. Je m’installai et monta mon fusil de précision : un Mk.11 Mod 0 modifié avec un canon rallongé et un percuteur à détente longue afin d’en augmenter la portée. J’installai la lunette de visée et déployai le trépied sous le canon. J’avais pris deux fois plus de temps qu’à mon habitude pour être prêt. Je savais qu’on m’attendait et que mon rôle était supposé être primordial.

Lorsque je collai mon œil à la lunette, l’assaut avait déjà été donné. Le feu et le sang avaient déjà entamés leur danse macabre dans la villa Florentine orchestrée par les Messies et leur Ciel. Oui je devais tirer, oui je devais être la basse marquant le tempo de son souffle sourd et pesant, oui je devais assurer leurs arrières et être l’Ange qui de ses ailes protège le paradis. Mais c’était l’enfer pour moi…

Oui je devais tirer…et maintenant. La vieille femme menaçait mon Ciel, le tenait en joug, sans pour autant être menaçante. Oui je devais…je devais, mais je ne pouvais. Je ne pouvais abattre cette femme qui m’avait offert le thé, puis le gîte il y a de cela quelque temps, et qui m’avait introduit chez les Di Luna. Je ne pouvais pas…vraiment pas. D’ailleurs je tremblais tellement que mon canon oscillait sous les spasmes de mon corps et je risquai de blesser Ariès. Je déposai mon arme, rapprochai le micro de ma bouche :

-Désolé, je me retire, je ne peux pas…ter…terminé.

Bon dieu, je venais de tourner le dos à cette famille qui venait de m’accueillir. Qu’importe je vais assumer mes actes, mais au moins mon âme sera en paix.

Je n’avais osé redescendre les rejoindre. Je redoutais temps que la Foudre ne s’abatte sur moi ou que le Ciel ne me tombe sur la tête. Plus vite que je ne pensais mon destin s’obscurcit. J’entendais les pas gravir les marches du clocher. La rage les animait et avant qu’il n’apparaisse je senti comme de l’électricité dans l’air. Avant que je ne réalise, une grêle de coups s’abattit sur moi. On dit que la foudre ne frappe jamais deux fois au même endroit…cette Foudre là ne voyait que moi et ne ciblait que moi. Ses coups me faisaient mal mais ne m’atteignaient pas bizarrement. Non pas si bizarre que ça puisqu’il n’y avait que le Ciel qui comptait pour moi. Les jurons et les insultes accompagnaient chaque impact de ses poings sur ma peau. Je ne réagissais pas…je n’en avais pas envi d’ailleurs, je méritais mon sort.

- Laisse – le Alessandro…on ne peut pas trop lui en vouloir.


Arès avait fait son entrée dans le clocher qui me servait de « planque ». Avec son calme caractéristique il demanda à Alessandro d’arrêter de me frapper. Il y avait de la compassion et de la compréhension dans sa voix. Alessandro avait de la rage dans son corps, a tel point qu’il invectiva Ariès, allant jusqu’à le traiter de gamin immature en le menaçant du poing.

- C’est à moi que tu en veux…laisse Ariès en dehors de cela.

Le ton de ma voix était devenu menaçant. J’étais sûr de moi et je vous assure que s’il avait fait un mouvement de plus…

Le claquement de la balle s’insérant dans le canon de mon Beretta le figea net. Je crois qu’il avait saisis mes intentions…


Retour au sous-sol de la Scuela Diamante – Stand de tir

Le claquement de la balle s’insérant dans le canon de mon Beretta le figea net. Je crois qu’il avait saisis mes intentions…Il fut un temps où j’aurai pu hésiter, me demander si j’en avais le courage. Mais aujourd’hui, je savais que s’il faisait le moindre geste déplacé je le pourfendrais de mon 9 mm …

- Ca suffit vous deux, on ne peut décidément pas vous laisser seuls.

Ariès avait fait son entrée de manière inattendue. C’est comme s’il avait prévu cette montée de testostérone immature de son Messie et son Ange. Il était vraiment le Ciel qui accepte et comprends les autres.

Ma bague brulait déjà de ma Flamme prête à embraser le bras droit des Di Luna. Je regardais l’Anneau des Anges un peu nostalgique. La présence d’Ariès légitimait presque la requête de l’Alessandro…et je devais me résigner.

Je rengainai l’arme de ma main gauche aussi lentement que je l’avais sorti dans un mouvement quasi similaire. Je tournai mon regard vers ma cible et tira une balle en sa direction.

- Ce fût un honneur pour moi d’être un des Anges de La Relève....Je suis surement aller trop loin en effectuant un tir de sommation envers votre Bras Droit....J’accepte votre décision.

Chacune de mes phrases était ponctuée par une détonation soufflée par mon Beretta, tronquant mon discours le rendant plus solennel. Le sourire d’Alessandro acquiesça presque mes paroles, mais Ariès y coupa court.

- Donne-lui LA Bague Alessandro…

Ses mots me figèrent. Je reçu un choc plus troublant que la Foudre s’abattant sur moi. Il n’y eu que mon cou qui puisse bouger, entrainant ma tête vers Ariès, qui elle-même entraina mon regard vers…Alessandro. Lorsque mon regard croisa le sien, la course de mes yeux s’arrêta net, sans jamais pouvoir les lever vers le Ciel. Alors que nos regards se défiaient comme à l’accoutumer, il jeta sur la table ce que je serai tenter d’appeler « mon précieux », cet anneau dont je rêvais depuis si longtemps : l’Anneau Di Luna du Nuage.

- Finalement, ton séjour à l’école Sagashite fait de toi un Messie digne de ce nom….mais pas pour autant mon égal.


6 ans plus tôt, l’île de l’Hokkaido au Japon

- Tu ne deviendras un excellent guerrier que le jour où tu auras appris à connaître tes propres points faibles, même si tu connais ceux de ton adversaire. Tu ne peux jamais être certain que tu découvres chez ton adversaire n’est pas simplement un leurre, si tu n’as pas appris auparavant à connaître les tiens.

C’est avec ces mots que Fujibayashi Yasukoshi m’accueillit à son « cours particulier ». Ce vieil homme était Le Directeur de l’école Sagashite, succursale de la Diamente au Japon.

Ma défection au cours de ma dernière mission avait poussé Ariès, très certainement influencé par quelqu’un, à m’envoyer m’endurcir au Japon. La main de fer dans le gant de velours du Directeur de la Gakuen était toute désignée, d’autant plus qu’il était un expert des armes feux, ayant formé moult élèves, futurs Gardiens tant des Di Luna que de leurs alliés. Anciens assassins des Di Luna, il était l’un des meilleurs tueurs à gages du précédent parrain.

Yasukoshi consacra trois ans à m’enseigner son art en reprenant les fondements de sa discipline…la marche. Le vieil homme m’enseigna une bonne dizaine de types de déplacements, allant du pas long au pas court, en passant par le pas sauté, le pas glissé ou le pas croisé. Dans la pure lignée des assassins de l’ombre, il m’apprit à approcher ma cible en silence.

Mon pauvre corps était conditionné et façonné pour être capable de répondre à la moindre sollicitation. Maitriser mon corps, la douleur, le sommeil, la faim, le froid ou la chaleur devenait peu à peu une seconde nature pour l’apprenti que j’étais. Exercices d’endurance ou d’équilibre, mes sens étaient mis à l’épreuve : courir longuement sans perdre souffle, couvrir de longues distances à travers la montagne. Sauts, roulades et chutes, agile comme un singe, je m’étais tout en œuvre pour être la fierté de mon maître.
Tous ces exercices demandaient beaucoup d’efforts et d’assiduité, et me conféraient maintenant d’excellentes dispositions athlétiques dont je pouvais faire usage dans l’apprentissage de techniques d’armes et surtout à mains nues, avec une efficacité insoupçonnées, surprenant parfois Yasukoshi… sans le dépasser.

J’avais pu développer un style impressionnant, capable de faire de n’importe quelle partie de mon corps en arme redoutable, mobilisant force et vitesse dans l’exécution. Je suivis la lignée de mon mentor, maître d’armes de renom, atteignant un niveau de maîtrise « technique », maniant n’importe quelle arme à feu, qu’importe le contexte.

Yasukoshi avait décidé de me céder en héritage ses connaissances en y incluant d’autres formes de maîtrises destinées à faire de moi un assassin de haut vol, ceux que l’on désigne par le terme « City Hunter » :entrainement d’un mental de fer ; philosophie du combat, intégrant connaissance de soi, de ses possibilités et points faibles ; développement d’un « sixième sens » permettant de capter le moindre signe de danger ; exercices d’endurance à la douleur ; développement de l’habilité sensorielle sous toutes ses formes, etc.…

Après trois ans de formation intensive, le jeune garçon que j’étais, était devenu une formidable machine de combat, d’une adaptabilité déconcertante. A l’image de mon senseï, j’avais acquit un calme qui pouvait s’avérer destructeur, opportuniste profitant des moindres failles qui s’offraient à moi et par-dessus tout, animé d’une volonté inébranlable de vaincre pour survivre.

Retour au sous-sol de la Scuela Diamante – Stand de tir

Cette formation m’avait effectivement transformé. Entrainé à la manière des Guerriers de l’Ombre de l’époque médiévale nipponne, je m’étais finalement affirmé comme un Nuage digne de ce nom et de confiance.

Dans le même élan, Alessandro jeta sur la table ma nouvelle Boîte d’Arme, réalisée sur mesure suivant les recommandations de Yasukoshi-senseï et bien sûr les miennes. Voilà des mois que le Centre de Développement Technique des Di Luna, en collaboration avec les Archivistes Leone planchaient sur ce projet hors du commun.

Qu’importe, la réalisation de cette Boîte scellait définitivement le destin de mes Beretta de la Pluie, héritage d’un mentor décédé, prison émotionnelle ralentissant mon évolution.

Jour de mon 12ème anniversaire, quelque part en Angleterre

La limousine fît son entrée dans la cour du manoir des McGray. Le grincement des pneus et l’odeur de la gomme brulée emplissait les lieux. Le déboulé de la voiture attira à l’attention de tous. Inutile d’être un génie, un adulte ou même un mafieux pour savoir que la situation était critique. Chaque fenêtre de la demeure se parait de la silhouette inquiète de ses habitants, curieux d’un tel retentissement. La fillette, Ashley se précipita hors du véhicule, traversa la cour et parcouru les couloirs de la villa avant de s’enfermer dans sa chambre. Ses pas claquaient le marbre du sol, tambourinant le crâne de chacun, jusqu’à ce que la porte se referme dans un bruit assourdissant.

J’étais debout à la fenêtre de ma chambre, attendant que Neil sorte du véhicule…mais en vain. La limousine redémarra au rythme d’un cortège funèbre et se gara plus loin. Le chauffeur y descendit le visage marqué du sceau de la peine et de la tristesse. Mon cœur s’emballa dans un ralentie cadencé par les pensées obscures qui traversaient mon esprit. Moult scénarios alimentaient mon imagination arrivant tous à la même conclusion funeste pour le Gardien de la Pluie des Mc Gray. Je n’osais aller aux nouvelles, craignant de devoir affronter une vérité qui était déjà bien réelle en moi.

Que nenni, il me fallait une réponse. Saisissant mon courage à deux mains, je descendis dans le bureau d’Alexander McGray, The GodFather. Neil me l’avait déjà montré cette pièce, mais j’avais interdiction formelle d’y mettre les pieds. Je poussais la grande porte en bois, aussi lourde que l’atmosphère qui régnait au sein du château. « La cène » qui se tenait devant moi était d’une beauté éblouissante, me troublant presqu’au point de me faire oublier le but de ma visite impromptue et pleine de hardiesse. Le cœur de cette Famiglia, son noyau central, le parrain et ses gardiens luisaient en ces lieux, contrastant avec l’obscurité que reflétait les visages.

Le Ciel laissait parler la Foudre qui accompagnait la Tempête déchainée comme jamais. Tout comme le Nuage sombre qui les alimentait dans leur colère, ils étaient prêt à « en découdre avec ces meurtriers » disait-il. Leur rage était si forte que ni le Soleil ni la Lune n’arrivaient à pointer leur nez dans cette Brume timide. Aucun d’eux n’avait remarqué ma présence et je regardais le Ciel le regard vide, en attendant la Pluie. Dans le tumulte général, j’avais bien compris que cette famille était maintenant condamnée à la sécheresse. Il n’y avait plus de doute lorsque j’entendis de la bouche du Gardien de la Brume « Neil est le premier Gardien de cette génération à mourir ».

La Brume avait fait de cette illusion une réalité. Mon cœur brulait, consumé par la colère. Cette Flamme me dévorait de l’intérieur. Sensation indescriptible pour un gamin d’une douzaine d’année. Un flux indescriptible coulait dans mes veines enflammant chaque cellule de mon cœur avant d’exploser dans la pièce, l’incendiant d’un Nuage sombre et oppressant. Il eu fallu d’une explosion lumineuse du Soleil pour les dissiper.

J’avais éveillé ce jour, une Flamme du Nuage avec une force d’expansion énorme. Jusqu’à ce jour, et sous la houlette de feu Neil, j’avais toujours utilisé une Flamme de la Pluie, qui s’avérait aujourd’hui n’être que secondaire. La décision fut prise de m’envoyer en Italie, pour suivre une formation plus adaptée à mes compétence au sein de la Scuela Di Luna ; Diamente & Sagashite, alliés du clan McGray. Une fois les funérailles de Neil célébrées, je partis avec Ashley chez ses grands-parents en Italie avant d’intégrer les cours spéciaux de l’école Di Luna. Comme l’avait stipulé mon mentor dans son testament, sa boite d’Arme me fut léguée en héritage.

Retour à la Scuela Diamente – Salle de réunion des « Gardiens »


Alessandro n’avait peut être pas tort, et ce serait faire preuve d’une mauvaise foi manifeste que de nier ce fait. Mon séjour à la Sagashite n’avait pas fait seulement de moi un Messie, mais aussi un Nuage, un vrai…« celui qui protège sa Famille et obscurcit le chemin de tout être se dressant face à elle ». Ce Nuage sombre avait poussé au loin le petit Nuage Pluvieux qui avait fait son entrée chez les Di Luna. Englué dans le passé et bercé par une nostalgie suicidaire, empreint à ces émotions, j’étais pourtant décris comme celui qui serait la réponse, la riposte et l’ange gardien d’un Ciel méritant.

Ashley était venu me féliciter pour cette promotion presque inespérée au vue de mes relations électriques avec Alessandro. Tandis que je finissais ma bouteille de saké, je lui racontai le dédain avec lequel le « Bras Droit » m’avait jeté cette nomination au visage. De fil en aiguille, la discussion s’orienta vers nos souvenirs au sein de sa famille de naissance, l’attachement qu’on avait tous les deux pour Neil et notre entrée au sein de la Famille Di Luna. Certainement un peu grisé par l’alcool, je lui avouai combien je lui en voulais après le décès de celui qui était tout pour nous. Certes nous étions proches par alliance à cette époque, mais lorsqu’elle revint seule en ce jour funeste, elle était devenue une étrangère pour moi. Mais les cours spéciaux de la Diamente nous avaient rapprochés supprimant toute animosité de ma part. Je savais tout ce qu’elle était pour Neil et si je voulais me montrer digne de son héritage je devais garder pour elle la même affection qu’il avait. Certes, elle n’était pas mon Ciel, mais j’étais le Nuage qui couve la Tempête.

Je l’écoutais parler et me remémorer nos disputes, bagarres, son entrée à la Scuela alors que j’étais déjà un  ange… Mais ses mots devenaient plus distant, mon esprit se détachant un peu de sa voix. Le malaise me rongeait alors qu’elle évoquait son entrée dans la Scuela, suite au décès de sa grand-mère, dans des circonstances désastreuses. J’étais présent et elle ne le savait guère, du moins je crois…j’espère. Je m’étais peut-être débiné, mais j’étais là... « que le ciel me pardonne » comme dit Arès a ce sujet.

Alors qu’elle continuait à parler, je sorti un des Beretta de Neil et le lui tendis. Ce geste abrégea ses palabres, tout en affichant un visage indescriptible.

- Je crois que Neil aurait aimé que tu en ais un…tu es son héritière tout autant que moi…

J’anticipai sa réponse en lui montrant ma nouvelle arme du Nuage…

- Ok, tu ne pourras, tout comme moi, ne jamais en faire jaillir une Flamme de la pluie, mais cette arme tire des munitions classiques aussi. En situation périlleuse, elle peut servir.

Alors qu'elle regardait mon présent avec un étonnement non dissimuler, je me remémorais mon parcours pour en arriver jusqu'ici...

Les évènements de Florence avaient été le point d’orgue d’une mélancolie que j’appelais, à tort, Sérénité. Où était-elle cette conviction inébranlable qui fait du Nuage un pilier incontournable au sein de sa Famille ? Je dirais qu’elle avait été enchainée au triste souvenir d’un homme trop tôt disparu. Un homme, que dis-je, un grand frère auquel je voulais tant ressembler, rejetant ma Flamme principale pour être plus proche de lui. Preuve en est, que depuis que je suis un Di Luna, j’utilise sa boîte d’arme, une paire de Beretta de la pluie. Ridiculus sum diront les mauvaises langues…un Nuage armé de le Pluie, le Combatif drapé du voile illusoire de la Sérénité. Tous croyaient en un Nuage fort, mais de déceptions en déceptions, la Bague d’Ange du Nuage m’avait été réclamée il y a de cela 7 ans par la Foudre convaincu qu’il avait fait erreur en me choisissant. Mais Ariès, le Ciel bienveillant, m’offrit l’opportunité de devenir ce guerrier auprès de l’ancien assassin à la solde des Di Luna, Fujibayashi Yasukoshi.



Now, it's your turn, Dear ♥

Prénom/Pseudo ANSWER HERE ♥
Age : ANSWER HERE ♥
Comment t'as connu le forum ? ANSWER HERE ♥
T'as des suggestion pour l'améliorer ? ANSWER HERE ♥
Et sinon, ta fréquence de connexion sur 7 jours ? ANSWER HERE ♥
T'as lu le règlement j'espère ? ANSWER HERE ♥
Ah oui ! Le personnage de référence pour ton avatar c'est... ANSWER HERE ♥


Dernière édition par Deacon Kayfield le Mar 25 Fév - 18:37, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizeria K. Balogh
○ Leone ○
Moon's Adviser
Sweet Spark
avatar

Messages : 259
Date d'inscription : 11/07/2012


MessageSujet: Re: Deacon Kayfield   Sam 28 Sep - 17:18

Bienvenue plus officiel ! J'espère que tu as trouvé tous les renseignements qu'il te fallait. Si tu as besoin d'aide pour trouver un personnage ou un avatar n'hésites pas à demander ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ás Einarsson
Mafieux
Sunny Forest
Indépendant
avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 10/08/2013
Age : 26


MessageSujet: Re: Deacon Kayfield   Sam 28 Sep - 17:57

Bienvenue!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley McGray
Di Luna
• Prêtresse de la Tempête •
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 11/07/2012


MessageSujet: Re: Deacon Kayfield   Sam 28 Sep - 19:24

Je l'attendais le début de cette fiche !
Et..Ouaw, j'aime ta plume ♥ J'ai hâte de lire la suite !
Bon courage à toi ! ^0^

_________________


Avatar Halloween Version by Taylor ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onil J.Crisis
Di Luna
○ Simple Membre ○
L'Instable ~
avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 26/07/2012
Age : 27


MessageSujet: Re: Deacon Kayfield   Dim 29 Sep - 9:05

Bienvenue officiellement! ♥
Je rejoins Ashley au sujet de l'écriture, j'aime beaucoup ton style!
Il me tarde d'en lire davantage! *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deacon Kayfield
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 25


MessageSujet: Re: Deacon Kayfield   Lun 30 Sep - 22:46

Je vous remercie tous de votre accueil chaleureux!

- Mizeria: j'ai déjà choisis mon avatar c'est juste que je n'ai pas encore trouvé une image qui me plaise, il s'agit de Shōgo Makishima de Psycho-Pass. Je devrais peut -être le réservé...non? Bon aller je réserve on verra pour le reste après. Sinon ouep je construit Deke petit à petit donc pour le moment ça va.

- Ashley et Onil: vous me mettez la pression là, faut que je cravache pour ne pas vous décevoir...



Edit: Juste pour préciser que la fiche avance...lentement certes...mais elle avance. Etant en plein démenagement, il est difficile de poser mes fesses quelque part pour écrire...lol.
De plus, comme vous l'avez constaté, j'ai opté pour une histoire faite de souvenirs, donc difficile a chronoliser (néologisme pour dire difficile a établir la chronologie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizeria K. Balogh
○ Leone ○
Moon's Adviser
Sweet Spark
avatar

Messages : 259
Date d'inscription : 11/07/2012


MessageSujet: Re: Deacon Kayfield   Lun 4 Nov - 13:42

Pas de soucis c'est tout à fait compréhensible prends le temps qu'il te faut ^^ Bon courage pour le déménagement et la fiche !

Edit : No panic, c'est juste pour savoir si tu t'en sors avec la chronologie et si la fiche avance un peu petit Di Luna~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Snowslayers
Van Sidèris
Storm's Guardian
Prince's Shaver
avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 26/07/2012
Age : 27


MessageSujet: Re: Deacon Kayfield   Ven 29 Nov - 13:08

Hello Deacon! Toujours en pleine Chonologisation? *out*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deacon Kayfield
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 25


MessageSujet: Re: Deacon Kayfield   Mer 4 Déc - 19:58

Salut tout le monde!

Désolé pour cette absence. Coincé entre boulot, étude et déménagement je galère beaucoup pour trouver du temps juste pour dormir. Mais je ne vous abandonne pas et dès que les choses se calmeront je reviendrais. En plus je n'ai pas encore de connexion internet.

M'enfin je rassure tout mon fan club...I'm alive and I'll be back soon!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizeria K. Balogh
○ Leone ○
Moon's Adviser
Sweet Spark
avatar

Messages : 259
Date d'inscription : 11/07/2012


MessageSujet: Re: Deacon Kayfield   Jeu 26 Déc - 18:26

Désolé du temps de réponse.. Come soon and alive so, and good luck ! We'll be waiting for you dear
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deacon Kayfield
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 25


MessageSujet: Re: Deacon Kayfield   Mer 12 Fév - 13:36

Salut tout le monde, de retour avec un peu plus de disponibilités.
J'avance ma fiche petit à petit avec quelques rajouts ça et là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizeria K. Balogh
○ Leone ○
Moon's Adviser
Sweet Spark
avatar

Messages : 259
Date d'inscription : 11/07/2012


MessageSujet: Re: Deacon Kayfield   Ven 14 Fév - 15:36

Pas de soucis Deacon ! Ca me fait plaisir de voir que ta fiche est toujours d'actualité ^^ et merci d'avoir donné des nouvelles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onil J.Crisis
Di Luna
○ Simple Membre ○
L'Instable ~
avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 26/07/2012
Age : 27


MessageSujet: Re: Deacon Kayfield   Dim 2 Mar - 16:08

Voila voila pardon d'avoir tardé!

Welcome Deacon!


La jolie blonde instable et schizophrène à pris un peu de son temps pour s'occuper de ta fiche, soit honoré(e) ! Surtout qu'elle aurait pu se contenter de venir te tabasser D8
Mais ne nous perdons pas en formalités inutiles et voyons tout de suite ce que je peux dire de ta fiche !
Le Physique ; En voici un beau jeune homme dis donc! Fais gaffe à ne pas déclencher une émeute! ;D
Le Mental ; R.A.S, j'aime assez.
L'Histoire ; Bien construite et agréable à lire! Je n'ai rien à redire là dessus. Welcome! ♥
Tu l'auras donc bien compris, tu es Validé ! dans la grande et belle famille des Di Luna - Leone !
Seulement, avant de pouvoir rp, il te faut faire ta Fiche Technique et éventuellement ta Fiche de Liens si tu veux des amis et des ennemis ! Et ensuite, tu pourras toujours aller demander un rp ou encore une mission !
Et surtout, le plus important, amuse toi bien parmi nous !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Deacon Kayfield   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deacon Kayfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deacon et son fils
» Deacon Sharpe
» Deacon Sharpe arrive à Génoa...
» Présentation de Carter Mills
» Scott Grainger Jr.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn Esperienza :: Prendre un bon départ :: Gestion des Personnages :: Présentations-